Jour 16


JOUR 16
DU REVE AU MOMENT DIFFICILE
Réveil à 6h du matin, sans piqûre de moustique, les encens ont fait leur effet. Le soleil est déjà levé, une petite balade au bord de la mer, une image en drone leur montre la taille de l'ile. Ils vont visiter une école, rencontrer la directrice, madame "Alwina". Les enfants sont formidables, ils sont déjà grands. Muammer leur raconte son voyage, avec Milan, "le tour du monde en 80 jours sans argent". Ils sont tellement impressionnés qu'ils applaudissent, rien qu'au titre. Impressionnés par l'aventure et quelques tours de magie. Ils prennent du riz au petit déjeuner avec des petits œufs d'oiseaux ! Ils louent une pirogue de pêcheur, pour quitter lîle et en même temps faire une balade. Ils s'arrêtent pour nager, pour plonger, le corail et les poissons sont magnifiques. Muammer adore nager en snorkelling avec les poissons. Ils reprennent la route pour une plage déserte et le temps commence à se couvrir.

Ils sont en pleine mer quand la pluie commence à tomber; sur une pirogue sans toit, ils sont trempés ! Le rêve, tourne au mauvais moment. Ils demandent à quelques bateaux qu'ils croisent s’ils ne vont pas à Manado ; non, non ou ok mais il faut payer, beaucoup. Ils s'arrêtent sur l'île de Bunaken, se metttent à l’abri, et changent de vêtements. Ils attendent un peu et trouvent un bateau en partance pour Manado. Le bateau de taille moyenne, les protège un peu de la pluie, mais la vue est très mauvaise, le temps se gâte. On arrive après 1h de bateau dans des conditions difficiles. La pluie continue ; à notre arrivée, on est gelés. La ville est une rivière ; des flaques énormes se forment par endroit... Ils prennent un taxi, et arrivent dans un hôtel, ils rêvent d’une douche chaude et d'être au sec. Mais tout est mouillé ou humide, rien ne sèche. Après une petite sieste, ils organisent le programme pour demain, ils mangent, discutent avec les jeunes qui travaillent ici. Ils touchent 1 million 500 milles, pas des euros, des roupies, l'équivalent de 100€ par mois !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *